Investissement Stratégie d'investissement

La SIM SICAR est une entreprise spécialisée dans les prises de participation, les analyses financières, les évaluations d’étude de faisabilité, les montages financiers et le suivi des dossiers. Elle répond à la volonté des pouvoirs publics, de développer un tissu économique moderne et intégré à travers des outils financiers qui sont :

  • Les actions ordinaires (A.O)
  • Les actions à dividende prioritaires (A.D.P)
  • Les obligations convertibles en actions (O.C.A)
  • Les titres participatifs (T.P)

La société déploie des effort pour la prospection des projets à la fois rentable et éligible aux avantages fiscaux, elle a signé a cet effet des conventions avec les autres Sicars consœurs avec les pépinières d’entreprises, les entreprises essaimantes…

Pépinière d'Entreprises :
La pépinière d'Entreprises est une structure d'accueil temporaire proposant des locaux, des aides et des services adaptés aux besoins spécifiques des entreprises nouvellement créées ou en voie de création.

  • Les Fonds d'amorçage :
    Ce sont des fonds de placement en valeurs mobilières ayant pour objet le renforcement des fonds propres innovants avant la phase de démarrage effectif.
    Les fonds d'amorçage aident les promoteurs dans l'exploitation d'un brevet, l'achèvement de l'étude technique et économique du projet, le développement du processus technologique du produit avant la phase de commercialisation et, enfin, dans l'achèvement du schéma de financement.
    Les fonds d'amorçage sont gérés par une société habilitée légalement à gérer des portefeuilles et valeurs mobilières pour le compte de tiers la société IKDAM »

  • L'essaimage : (loi N°2005-56 du 18.07.2005)
    A travers ce nouveau mécanisme, les grandes entreprises des secteurs public et privé sont incitées à assister et accompagner les promoteurs dans la création des entreprises
    Le promoteur profitera ainsi du régime de congé payé, de la prise en charge des frais d'études et autres frais de démarrage, du background et de l'assistance de l'entreprise essaimante et des contributions financières pour le lancement de son projet de marché d'essais.
    L'entreprise essaimante peut déduire toutes les dépenses engagées dans ce cadre de la base de l'impôt sur les revenus dans la limite de 1% du chiffre d'affaires brut annuel avec un plafond de 30.000 dinars par projet. Des fonds d’essaimage ont été crées, ils sont gérés par une société de gestion : la « SAGES »